La Vienne Rurale 04 octobre 2019 à 19h00 | Par Elisabeth Hersand

Arrêter de dépecer le monde rural

La semaine dernière, le Premier ministre a présenté son « Agenda rural ». Les 173 mesures annoncées émanent d’un rapport remis mi-juillet par deux parlementaires et trois maires. Alain Pichon, président de l’association des maires, réagit à ce plan.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Guillaume de Werbier

Depuis quelques jours, on en sait un peu plus sur « l’Agenda rural » du gouvernement. Qu’en pensez-vous ?
On ne connaît pas encore le détail de toutes des mesures qui ont été retenues. Mais j’ai un peu l’impression que le gouvernement prend un virage intéressant. Est-ce qu’on s’intéresse enfin aux territoires ruraux ? Je me dis que l’annonce de ce plan est peut-être un signe qui indique qu’on va arrêter de dépecer le monde rural.

Vous êtes optimiste ?
Oui, un peu plus qu’il y a un an. J’ai l’impression qu’on écoute plus les maires, notamment depuis les gilets jaunes. Dans le grand débat, ce sont souvent les maires ruraux qui ont organisé les débats. Et que cela nous a donné plus de légitimité, notamment auprès de nos électeurs. C’est important, notamment parce que les élections municipales approchent Au final, dans la Vienne, 60 % des maires vont briguer un nouveau mandat. C’est le même taux que d’habitude.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui