La Vienne Rurale 08 avril 2017 à 08h00 | Par Vienne Rurale

Entre conjoncture et technique, la filière caprine est confiante

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 © Vienne Rurale  © Vienne Rurale  © Vienne Rurale  © Vienne Rurale

En 2016 la conjoncture de la filière caprine s’est particulièrement améliorée. À la Chapelle-Bâton, Geoffrey Mercier, jeune éleveur tout juste installé, nourrit pas mal d'ambitions grâce à cette conjoncture, ainsi qu'aux progrès réalisés sur le plan génétique. Dans les Deux-Sèvres, le Lasat travaille à améliorer l'état sanitaire des cheptels et est engagé dans le plan Éco Antibio 2017. Utiliser le moins possible d'antibiotiques, c'est ce que fait Philippe Robin, éleveur à Pougne-Hérisson (79), qui a réussi à traiter un problème de diarrhées sur les chevreaux grâce à des traitements alternatifs...

Lire notre dossier spécial caprin en pages 14 à 19.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui