La Vienne Rurale 23 novembre 2018 à 18h00 | Par Elisabeth Hersand

Filière ovine : une consommation à booster

Mardi dernier, la section ovine des Jeunes Agriculteurs et de la FNSEA de la Vienne organisait sa traditionnelle soirée ovine.L’occasion d’évoquer la conjoncture de la filière ovine et le travail actuellement réalisé pour lutter contre la mouche wohlfahrtia magnifica.Le point avec PatrickSoury, président de l’association régional ovine (Arona) et secrétaire général de la FNO.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Elisabeth Hersand

Comment se porte la filière ovine ?

La consommation est vraiment à la baisse. Entre -2 et -6 % de vente en un an selon les produits. Sur la zone de l’ex Poitou-Charentes, où les IGP et signes de qualité représentent 60 % de la production, la baisse est un peu moins importante. Mais nous avons quand même un vrai engorgement du marché, suite à cette baisse de consommation. La sécheresse a amplifié cela, puisque beaucoup d’animaux ont été abattus un peu plus tôt, car les prairies étaient à sec. Heureusement, il y a actuellement peu de volumes importés, ce qui est bénéfique aux prix. L’Angleterre a eu un printemps pluvieux, puis un été sec, et a donc peu de produits à nous envoyer.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui