La Vienne Rurale 02 décembre 2017 à 12h00 | Par Elisabeth Hersand

La Chambre «dos au mur», mais décidée à poursuivre ses actions

La chambre d’agriculture a adopté vendredi dernier le budget rectificatif 2 pour l’année 2017.Un exercice qui prend en compte les 10 licenciements et qui affiche un déficit de plus 1,7 million d’euros.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Elisabeth Hersand

Oui, on a le dos au mur… » lance Dominique Marchand. Le président de la Chambre d’agriculture ne cache pas que les effets financiers positifs du plan de licenciements mené cette année ne pourront pas intervenir de suite. Et l’année 2018 pourrait donc être à nouveau difficile. La faute au coût de ces licenciements. Pour mémoire, 10 salariés, dont le directeur, ont été licenciés, pour un coût total de 1,7 million d’euros. Ce chiffre prend en compte les indemnités de licenciement des 9 salariés et du directeur, ainsi que le préavis d’un an du directeur, ainsi que le versement de son chômage, qui peut courir jusqu’à l’âge de sa retraite, en 2025.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui