La Vienne Rurale 12 janvier 2019 à 12h00 | Par Guillaume de Werbier

Les administrés couchent leurs doléances sur le papier

Au regard des manifestations organisées par les « Gilets jaunes » depuis plusieurs semaines, l’association des maires ruraux de France avait appelé les élus à collecter les doléances de leurs administrés. Une proposition suivie par Gérard Herbert, le maire de Chauvigny.re

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Elisabeth Hersand

Pourquoi avoir décidé d’ouvrir un cahier de doléances dans votre mairie ?

Nous avons été une des premières communes de la Vienne à mettre en place ce registre. Ce cahier a été mis à l’accueil de la mairie le 11 décembre dernier, et il y restera jusqu’à la fin du mois de février. Les personnes qui le souhaitent, qu’ils se reconnaissent ou non dans la mobilisation des « Gilets jaunes », peuvent pendant les heures d’ouverture de la mairie, y faire part de leurs demandes, et aussi de leurs propositions. On ne peut pas ne pas être inquiets au vu du mouvement de grogne à l’échelle nationale qui a lieu actuellement. Nous nous trouvons dans les zones rurales ou semi-rurales et nos gouvernants sont à 1 000 lieues des problématiques qu’ont les citoyens sur le terrain.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui