La Vienne Rurale 15 mars 2019 à 19h00 | Par Elisabeth Hersand

Montrer, pour démonter les arguments des anti-élevages

À l’occasion de son assemblée générale, la section bovin viande de la Fnsea et des Ja de la Vienne organisait la semaine dernière un débat sur les attaques qui se multiplient depuis quelques années contre l’élevage.Près de 120 personnes sont venues débattre du sujet, avec des intervenants locaux et nationaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Elisabeth Hersand

En tant qu’éleveur et puisque j’ai été président d’un abattoir, j’ai plusieurs fois reçu des menaces de mort» lance Jean-Baptiste Moreau. Le député de la Creuse explique qu’il a vu une nette montée en puissance des associations «vegans» depuis 2014. «Cela révèle l’évolution de la société et sa déconnection de la réalité de vie et de mort.» Une tendance également observée par Marie-Gabrielle Miossec. Ancienne journaliste à la France Agricole, elle explique que le mouvement a débuté avec la question du bien être animal. «En 2013, les animaux ont été reconnus comme «êtres sensibles» dans le code civil, par l’article L214.»  Une appellation reprise par l’association désormais bien connue.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui