L'Oise Agricole 23 juin 2018 à 14h00 | Par Alix Penichou

Programme Aker : les génotypes sont dans le champ

Comment la betterave sucrière peut-elle reprendre le dessus face à sa concurrente, la canne à sucre ? Ceci est tout l’enjeu du programme Aker, dont un point d’étape était organisé le 14 juin, à Curchy.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
2018 est une étape clé : le programme de phénotypage au champ, sur 63 000 parcelles d’essais, consiste à évaluer les 3 000 génotypes sur la base de certains critères de sélection.
2018 est une étape clé : le programme de phénotypage au champ, sur 63 000 parcelles d’essais, consiste à évaluer les 3 000 génotypes sur la base de certains critères de sélection. - © Aker

Depuis 2012, le programme Aker déploie toute son énergie dans l’amélioration de la compétitivité de la betterave. Et de ce qui résulte du point d’étape qui avait lieu à la parcelle d’expérimentation de Curchy, dans la Somme, le 14 juin, les résultats devraient être à la hauteur des espérances d’ici 2020, date butoir du programme. Le défi est pourtant de taille. Car avec 480 000 ha de betteraves sucrières plantés, 44 millions de tonnes de production, 18,8 t de   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Oise Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui