La Vienne Rurale 13 octobre 2018 à 12h00 | Par Guillaume de Werbier

Projet de loi agriculture et alimentation adopté

Clap de fin législatif pour le projet de loi Agriculture et Alimentation. Les députés l'ont adopté le 2 octobre dernier avec 227 voix pour et 136 voix contre. Nicolas Turquois, député Nord Vienne de la majorité présidentielle, notamment membre de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, et ayant à ce titre participé aux débats, commente les principales mesures.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Guillaume de Werbier

Le Parlement vient d’adopter le projet de loi Agriculture et alimentation, après que le texte ait fait l’objet de longs débats et de nombreux amendements. Êtes-vous satisfait ?

Sans être dans l’auto-satisfaction, je trouve que cette loi dessine une piste. Le premier outil politique de l’agriculture c’est la Pac. La France doit s’inscrire dans ce cadre européen. Dans ce cadre-là, ce que propose cette loi me semble très intéressant. La loi s’articulait autour de 2 titres : le titre 1 portait sur le prix payé aux agriculteurs, avec le principe d’inversion de construction de prix. Il doit s’accompagner d’une montée en puissance des interprofessions. Si c’est l’agriculteur tout seul dans son coin qui se dit « je vais inverser le prix avec telle enseigne de la grande distribution», ça ne marchera pas. Il faut plutôt prendre exemple sur des schémas qui ont été établis pour certaines productions, comme dans la filière semences par exemple, où les donneurs d’ordre savent que, quelle que soit la coopérative ou l’entreprise où ils vont faire multiplier, ils ont affaire à une logique commune en termes de barème.

 

Découvrez l'article dans son intégralité en page 2 de Vienne Rurale du 12 octobre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui