La Vienne Rurale 16 décembre 2018 à 11h00 | Par Elisabeth Hersand

Rénover les villes pour servir les alentours

En mars, c’était à Châtellerault que le ministre de la cohésion des territoires était venu annoncer la liste des 222 villes retenues à l’échelon national pour entrer dans « Cœur de ville ».Et mardi, c’est au Futuroscope que s’est tenu le premier congrès de ce plan, axé sur le partage d’expériences.Le point sur l’intérêt d’un tel programme, avec Bernard Cornu, adjoint à la mairie de Poitiers, en charge de l’urbanisme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Elisabeth Hersand

Pourquoi Poitiers a-t-elle postulé pour faire partie de ce plan ?Poitiers a un vrai problème de positionnement dans la nouvelle Région. La ville doit continuer d’exister, en gardant ses spécificités, mais à côté d’une métropole bien plus importante, et sans être étouffée. Travailler à la revitalisation du cœur de ville, ce n’est pas nouveau pour nous. Nous avions déjà lancé le projet « Cœur d’agglo». C’est donc une continuité, et certains projets sont liés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui