La Vienne Rurale 04 juin 2015 à 08h00 | Par Elisabeth HERSAND

Terrenales: des solutions techniques, pour produire mieux avec moins

Les 28 et 29 mai derniers, à Saint-Martin du Fouilloux (49), le grand rendez-vous de l'agriculture écologiquement intensive, Les Terrenales, a attiré 11 000 visiteurs. Sur un site de 8 ha, l'événement a présenté des innovations agricoles transposables sur les exploitations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 © Elisabeth Hersand  © Elisabeth Hersand  © Guillaume de Werbier

Le terrain de l'innovation en agriculture est vaste. Pour preuve, à l'échelle de Terrena, pas moins de 8 ha ont été nécessaires pour présenter des voies technologiques nouvelles qui sont, comme le souligne Hubert Garaud, président de la coopérative, à la fois source de revenus et porteuses d'avenir pour les exploitations.Pour cette deuxième édition des Terrenales (la précédente remonte à 2010), il y en avait pour tous les goûts : que l'on soit en agriculture conventionnelle ou en bio, que l'on soit éleveur, producteur de grandes cultures, maraîcher, ou bien viticulteur, chacun pouvait repartir avec des solutions tendant à concilier rendements agricoles et performances environnementales.Car c'est bien là la vocation des Terrenales, expérimenter de nouvelles pratiques et permettre aux agriculteurs de s'en saisir. « L'objectif des Terrenales 2015 est de créer un lieu d'innovation partagée », confiait Hubert Garaud à l'entame des deux jours de l'événement. « Il s'agit d'innovations que l'on met à disposition des visiteurs et que l'on a testé sur les exploitations de nos Sentinelles de la terre, coopérateurs Terrena qui ont des contrats tests sur des innovations techniques. »Pendant ces deux jours, ces Sentinelles de la terre, aux côtés des techniciens de Terrena, ont rencontré les agriculteurs, et ont fait état de leurs expériences, de leurs satisfactions mais aussi de leurs craintes face à leurs essais. La volonté de Terrena, a rappelé Hubert Garaud est « de rester dans le concret et de ne pas perdre de vue l'économique ». Un concept qui séduit Olivier Pin, céréalier à Champagné Saint-Hilaire, croisé dans les allées du salon le jeudi. « De nombreux pôles sont intéressants, même si tout n'est pas transposable partout. L'innovation est en soi importante, mais elle doit être pragmatique, pour un investissement qui reste acceptable pour l'agriculteur. »Un peu plus loin, Denis Garreau, agriculteur au Gaec de la Chaboissière à Nouaillé Maupertuis, vient se renseigner pour des équipements de contention auprès de Proval, filiale de Terrena qui commercialise du matériel d'élevage. « C'est un rendez-vous vraiment professionnel. On y trouve des informations dans de nombreux domaines. » L'éleveur reconnaît adhérer complètement à la devise mise en avant par Hubert Garaud : « Produire plus et mieux avec moins, ça me parle bien ! » dit-il. Un enthousiasme également partagé par Jean-Luc Pousse. Le céréalier de Saint-Savin assure avoir découvert de nombreux éléments intéressants, tous comme les nombreux autres agriculteurs de la Vienne présents.



Dans les semaines à venir, retrouvez des articles traitant des différentes innovations présentées lors des Terrenales.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui