La Vienne Rurale 07 mai 2017 à 08h00 | Par Victor BELLAUD

Une production viable... mais toujours fragile

Bien que la conjoncture soit meilleure que dans d’autres productions, les interrogations se multiplient quant à l’avenir de la filière ovine, entre prix fluctuants, révision des zones défavorisées et conséquences du Brexit.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Plusieurs sujets inquiètent Daniel Gaillard quant à l’avenir de la filière ovine régionale.
Plusieurs sujets inquiètent Daniel Gaillard quant à l’avenir de la filière ovine régionale. - © Victor Bellaud

Daniel Gaillard ne s’en cache pas. Si son exploitation compte une cinquantaine de vaches allaitantes et 170 ha de céréales, ce sont bien ses 700 brebis qui lui permettent de dégager de la marge : « En ovin, si l’on maîtrise ses coûts de production et que l’on a une bonne productivité, on dégage du revenu. Le développement de nos filières qualité nous permet de garder une production viable », pose d’entrée le président du GIE Ovin du Centre-Ouest...

Lire notre dossier spécial ovin en pages 15 à 18 de la Vienne Rurale du 5 mai.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui