La Vienne Rurale 19 février 2016 à 11h00 | Par Victor BELLAUD

Opération séduction au Salon

Jeune éleveur et étalonnier de seulement 18 ans, Baptiste Pépin s’apprête à vivre son premier Sia avec ses animaux. Son objectif ? Faire la promotion de ces races mulassières poitevines qui le passionnent tant.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Baptiste Pépin et son baudet Atacama, qui d’après lui «plaira beaucoup aux Parisiens».
Baptiste Pépin et son baudet Atacama, qui d’après lui «plaira beaucoup aux Parisiens». - © Victor Bellaud

Ils s’appellent Atacama et Calin de la Fat. L’un a l’oeil vif, le poil soyeux et cette douceur tellement propre aux baudets du Poitou. L’autre, un trait poitevin de 4 ans, affiche une grande prestance doublée d’un calme olympien. Dans quelques jours, tous deux quitteront la tranquillité de leur grange du Vigeant pour l’effervescence des halls du Salon international de l’agriculture.

Suite de l'article en page 5 de la Vienne Rurale du 19 février...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui