La Vienne Rurale 14 février 2016 à 12h00 | Par Guillaume DE WERBIER

Situation grave: composer le 15 ou le 18

Acteurs majeurs des premiers secours, le SDIS 86 et le Samu du CHU ont signé dernièrement plusieurs conventions visant à favoriser une rapidité de prise en charge des secours d’urgence.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Guillaume de Werbier

En cas de détresse, vaut-il mieux composer le 15, les urgences médicales, ou le 18, le numéro des pompiers ? Une question que les habitants de la Vienne ne doivent plus se poser. En cas de situation d’urgence vitale ou nécessitant un sauvetage, les personnes peuvent composer indifféremment ces 2 numéros. Ils bénéficieront d’un traitement adapté à la situation de la victime.

Lire la suite de l'article en page 23 de la Vienne Rurale du 12 février...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui